AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quelques réflexions sur l'initiation ésotérique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Quelques réflexions sur l'initiation ésotérique   14.01.14 9:46

Quelques réflexions sur ce que l'on nomme l'initiation ésotérique


Que l'on chemine seul ou que nous restions fidèle à un ordre traditionnel, l'initiation ne résulte pas que d'un don ou d'une pratique. C'est avant tout un art. Un art de vivre, un art culturel et cultuel, donc une maîtrise acquise par « sapience » (savoir). Aussi, cette connaissance demande un certain temps d'étude, aussi bien intellectuel qu'expérimental. Car toute sapience ne peut se soustraire de l'acquisition d'une certaine « sophia » (sagesse). D'ailleurs elle en découle de fait, c'est la résultante même de l'étude des symboles pour ce qui est de la philosophie hermétique.

Car toute initiation ésotérique est un apprentissage de la nature et de notre nature, au sens le plus large du terme. Apprendre à maîtriser les mystères naturels ne peut se faire que si nous avons passé par la connaissance de soi.

Ce parcours initiatique demande l'indispensable connaissance des symboles, des mythes, des cultes, mais aussi des matières, leur essence et composition, afin d'entrer dans un monde, qui au-delà de chaque rites et cultures va s'unifier et nous faire traverser les frontières infranchissables de l'âme ou de l'esprit.

Parfois, il faut avant tout désapprendre, changer la vision du monde qui nous entoure. Généralement notre vision du monde, plus qu'un fait individuel, procède de traditions auxquelles un type donné de culture doit sa forme. C'est souvent difficile parce qu'elle se manifeste comme quelque chose de spirituellement élémentaire et existentiel. Ce sera encore plus ardu pour une personne qui a peu d'instruction tant il se rattachera à un acquis qu'il a jamais appris à remettre en cause.

D'où l'importance de varier les sources et les informations. Seulement alors serions-nous défini par rapport à cette nouvelle culture, justement parce qu'on disposera d'une sapience nous permettant de distinguer ce qui doit être assimilé de ce qui doit être rejeté. C'est l'essence même de ce qui doit être acquis, la liberté de penser par la « gnose ».

Tenter l'expérience initiatique de l'univers ésotérique c'est adopter une philosophie, s'imprégner d'un idéalisme transcendantal, lequel se conclue inévitablement par un idéalisme magique. Cela sous-entend un développement personnel, la réalisation magique est résultante de la réalisation de soi.
L'art magique est un acte, un acte puissant et créateur. Il demande des sacrifices, nombreuses sont les pratiques ésotériques qui demandent de faire des jeûnes, ou du moins de passer par des exercices ou un perfectionnement spirituel.

C'est une science. L'ésotérisme a besoin d'être étudié, compris, expérimenté. Cela demande aussi une forme de discipline, et je ne vois guère que la tradition et le savoir des anciens pour nous l'apporter. L'ésotériste autodidacte est quelqu'un qui peut se révéler dangereux, pour les autres mais surtout pour lui-même. Toute science n'a la moindre valeur de connaissance si elle n'a pas été transmise par un parcours initiatique.

L'aspiration au surnaturel se situe dans les régions profondes de la nature humaine et on ne peut le nier sans mutiler cette nature elle-même. Acquérir la sapience c'est recevoir un pouvoir, il y a une responsabilité, il faut en prendre conscience, imaginez l'aberration que de maîtriser les mystères naturels sans avoir préalablement acquis la notion du bien et du mal. C'est pour cela que l'on défini cette science comme une philosophie (un amour de la sagesse), c'est à cela qu'on reconnaît un Mage, et de savoir jusqu'à quel point on voudrait vivre la vision d'un monde où il y a ni sens, ni vérité, ni but, ni loi, ni justice, ni causalité, et vouloir encore ce monde...


Dans l'initiation, la distinction de l'être humain dans ses trois principes du corps, de l'âme et de l'esprit est fondamentale. Apprenons qui nous sommes avant de pratiquer l'art, là se trouve la sagesse. L'esprit dans la conception traditionnelle, à toujours signifié quelque chose de supra-rationnel et de supra-individuel. Il n'a donc rien à voir avec l'intellect commun du pâle monde des penseurs et des lettrés. C'est plutôt l'élément sur lequel repose le mystère de l'élévation spirituelle, un effort pour réaliser dans la vie, ce qui est « plus que la vie ». Il faut donc apprendre à dominer l'esprit avant de vouloir dominer la matière. Il y a nécessité de maîtriser dans l'esprit, les émotions et la vie psychique en général. Comprenez l'importance d'un des premiers stades de l'initiation qui est de savoir faire face par exemple à la mort ou n'importe quelle angoisse existentielle, comme faire face aux bouleversements dus à l'irruption de l'irrationnel, aux passions et aux instincts eux-mêmes.

Face aux pouvoirs de l'art, doit prévaloir la notion d'un « moi » qui n'abdique pas. Qui entend rester conscient, autonome et souverain face à la part nocturne et souterraine de l'âme. Un « moi » qui ne se sente ni refoulé, ni psychiquement divisé, mais qui réalise un équilibre de toutes les facultés humaines, et qui se sera démontré par la sagesse de savoir vivre et agir.

La notion de ce « moi » n'est accessible que par la « raison ». La raison est composante de la sagesse, et son opération amène à la perfection du profane. En effet il appartient à la pratique de l'art d'observer l'ordre des choses que la raison humaine ne maîtrise pas, c'est un principe fondamental de la métaphysique. Ainsi l'ordre que la raison met à discerner les actes devient sagesse et permet la pratique de l'art avec philosophie. Donc le philosophe après avoir pu décider ce qu'est le bien, qui est principalement visé par cette science, peut déterminer le mode qui convient à cette science.

En résumé il est nécessaire de faire cette prise de conscience avant d'arpenter les chemins qui mènent à l'exercice de l'art. Un simple effort d'introspection pour découvrir qui l'on est et mieux se préparer à cet itinéraire spirituel qu'est l'initiation ésotérique.

Bon cheminement à vous toutes et tous

Fraternellement

Cornelius
Revenir en haut Aller en bas
nathan1000
Membre
Membre


Nombre de messages : 31

Age : 47

Réputation : 0
Date d'inscription : 05/01/2014

MessageSujet: Re: Quelques réflexions sur l'initiation ésotérique   14.01.14 10:38

Qu'entend tu par "idéalisme transcendantal " ?
Pour ma part mon travail pour me défaire de ce qui était un poids dans la culture reçue a pas mal porté sur le couple transcendant / immanent. Un tel couple a souvent eu pour fonction d'éloigner l'homme de sa divinité ("Dieu est au-delà du monde, au-delà de l'homme, il est transcendant"). Mais un travail philosophique conséquent devrait amener à ne donner à ce couple qu'un rôle secondaire car, au final, tout est Un.
Je pense notamment ici à Schelling pour qui l'évolution de la culture, et en particulier l'histoire de la révélation, est un reflet de l'évolution de la conscience humaine, en ce sens le Dieu transcendant serait amené à devenir Dieu immanent. Ou encore Franz Bardon qui demande, dans la pratique magique, à ce que le mage s'identifie au divin. Je pense encore au pouvoir des symboles, qui non seulement montre l'analogie entre le microcosme et le macrocosme, mais aussi est une clé pour accéder au processus de la manifestation, au passage du transcendant à l'immanent.

Nathan
Revenir en haut Aller en bas
xNitram
Membre Actif
Membre Actif


Nombre de messages : 176

Age : 46

Localisation : Canada
Pratique magique : kabbale, Tarot, Runes et Plantes médicinales

Réputation : 1
Date d'inscription : 06/03/2011

MessageSujet: Re: Quelques réflexions sur l'initiation ésotérique   14.01.14 21:33

.

Excellant POST C. Agrippa !

J'en profite pour prendre des notes !
 Very Happy 


Cordialement!
xNitram
Revenir en haut Aller en bas
tahua
Membre Actif
Membre Actif


Nombre de messages : 159

Age : 42

Réputation : 0
Date d'inscription : 27/05/2012

MessageSujet: Re: Quelques réflexions sur l'initiation ésotérique   14.01.14 23:30

Très bon post Cornelius!!!

Par contre, comment définir les notions de bien et de mal? Il y a tellement de différences d'une culture à l'autre, d'une croyance à l'autre, d'une pratique à l'autre...

Pour e qui est de la causalité, je suis entièrement d'accord au jour d'aujourd'hui, je dis cela car tout point de vue peut évoluer.

La notion de causalité étant reliée à une notion de "bien" ou de "mal", difficile d'être sûr...

Merci!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quelques réflexions sur l'initiation ésotérique   15.01.14 6:08

Cher Nathan

Tout d'abord merci de porter intérêt à mes quelques réflexions

Concernant ta question, dans le contexte que je soulève il ne faut pas entendre le terme comme l'adjectif de "transcendance" qu'on use habituellement pour l'image de la relation de Dieu avec le monde. Mais dans son identité technique du concept philosophique, c'est de cet idéalisme là auquel je fais référence.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Transcendantal

Sinon dans les références que tu donnes, Franz Bardon est pour moi une source sérieuse et fiable d'informations. Je n'idéalise pas ses travaux comme beaucoup et reste critique face à certains de ses concepts, mais je pense que nous avons chez lui à prendre des idées d'un cherchant honnête.




Tahua,

Pour ce qui est de la notion du bien et du mal, certes l'identité culturelle peut différencier sa conception et l'objectivité de sa définition. Ce débat peut rien qu'ici demander quelques lignes d'un autre post. Mais plus généralement, on a toutes et tous une conscience personnelle, dans laquelle on ressent quelque chose de positif ou profitable, face à quelque chose de négatif ou désavantageux pour nous même ou le monde qui nous entoure. Donc une idée ne serait-ce que instinctive de ce qui est bien ou mal, et cela quelque soit la culture.

Bien à vous

Cornélius





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelques réflexions sur l'initiation ésotérique   Aujourd'hui à 8:12

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelques réflexions sur l'initiation ésotérique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelques réflexions sur l'initiation ésotérique
» Esotérisme et spiritualité-Développement personnel
» Boutique Ésotérique La Trinité
» [Help] Formation païenne/magique/ésotérique
» Création boutique ésotérique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sanctum :: L'intérieur du Sanctuaire :: Bases, généralités et avertissements-
Sauter vers: